Hypnose, relaxation, méditation, sophrologie …

sophrologie

Hypnose, relaxation, méditation, sophrologie:

Divergences et convergences

par le Professeur Henri Boon

 

Introduction aux techniques modifiant l’état de conscience

 

Depuis la nuit des temps les techniques de modification de l’expérience consciente, d’influence et/ou de suggestions, voire d’attention ont existé.

L’homme a toujours cherché et développé des moyens d’apaisement et de détente, comme la pause lecture, la musique, les activités physiques, artistiques ou de loisirs, etc… Mais aussi des méthodes et techniques spécifiques de décontraction (musculaire) et/ou de détente mentale (psychologique) : les deux étant intimement liés et indissociables.

Ces techniques, souvent un simple adjoint à d’autres approches, ne sont pas une fin en soi mais un moyen à ne pas confondre avec l’objectif : l’apaisement.

 

Points communs et divergences

 

L’hypnose

comprend un ensemble de techniques de suggestions à des fins thérapeutiques ou pédagogiques.

La relaxation

comprend également un ensemble de techniques de décontraction musculaire et/ou de détente mentale avec comme but la tranquillisation et de réactiver la réponse de relaxation (Benson) en lieu et place de la réponse de tension.

La méditation minfullness

consiste à porter intentionnellement son attention sur le moment présent sans juger.

La sophrologie

est un ensemble de pratiques d’inspiration occidentale et orientale qui vise le développement personnel. Elle comprend des exercices de relaxation statique et de relaxation dynamique.

 

Toutes ont en commun l’abaissement (éveil détendu) ou l’activation (éveil alerte) du niveau d’éveil comme facilitateur de l’émergence des variations de l’activité cognitive (perception, sentiments, pensées, imagerie, souvenirs, émotions).

D’un système de pensée rationnel, logique et bien construit on peut passer alors a un système plus imagé, plus symbolique, plus créatif et vice et versa. Modifications que l’on peut utiliser a des fins diverses.

Elles sont d’ailleurs le plus souvent associées a d’autres approches plus spécifiques (imagination active, pratiques orientales, techniques comportementales, etc..).

 

La finalité est l’apaisement, soit thérapeutique (gestion du stress), pédagogique (apprentissage), sociale (groupe) voire idéologique (développement personnel).

Il y a lieu de différencier les pratiques, techniques et méthodes des concepts, hypnotisation et hypnose, détente et relaxation, sophronisation et sophrologie, présence et méditation. Si dans leurs fondements opératoires il y a peu de divergences, leurs finalités sont souvent très différentes.

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *