mécanisme du stress

 

Mécanismes du stress

 

Le stress est, à la base, un processus normal et adaptatif, et donc positif. Tout comme l’animal qui se met en phase d’alerte pour combattre ou fuir face à l’attaque de son prédateur, l’être humain se met en état de stress pour réagir à différentes situations potentiellement dangereuses et qui nécessitent une action.

Simple exemple, une voiture passe à toute vitesse et risque de vous écraser : vous vous mettez en état de stress (accélération du rytme cardiaque, respiration plus rapide, les muscles se chargent de sang…) pour agir et éviter le contact dangereux.

Il faut savoir que le stress problématique s’installe par accumulation, dans le cas où de nombreuses situations stimulent le système orthosympathique (phase d’alerte). De nombreuses situations peuvent provoquer du stress sur une même journée: problèmes de circulation, surcharge de travail ou d’activités, harcèlement professionnel ou interpersonnel, environnement stressant, problèmes divers,… Une personne sensible au stress présentera alors un risque de développer un stress problématique ou généralisé.

Le stress peut avoir un impact important sur le sommeil (voir troubles du sommeil), et est à différencier de l’anxiété (voir onglet anxiété).

Vous trouverez dans la rubrique gestion du stress et de l’anxiété un aperçu des différents traitements possibles.