Soigner le stress et l’anxiété: l’imagerie mentale

l'imagerie mentale

Qu’est-ce que l’imagerie mentale?

Pour expliquer les choses simplement, les techniques d’imagerie mentale consistent à permettre à la personne de visualiser une situation réelle ou imaginaire avec les cinq sens, ou une partie de ceux-ci (vue, ouïe, toucher, odorat, goût). A ceux-ci s’ajoute le sens kinesthésique, qui est celui des sensations.

L’imagerie mentale est utilisée régulièrement dans l’hypnose ou encore dans la sophrologie. Par exemple, qui sont deux ensembles de techniques, qui bien qu’ayant leur spécificité, ont un certain nombre de point communs.

Stress, anxiété et imagerie mentale

Les techniques d’imagerie sont utilisées dans le but de:

  • soulager des symptômes divers : le stress généralisé, le stress professionnel ou autre contextuel (ex: prise parole en public, compétition sportive,…), l’anxiété généralisée, les TOC, les troubles du sommeil, les phobies,…
  • dépasser des traumatismes,
  • modifier des comportements automatiques problématiques source de stress et d’anxiétés diverses
  •  modifier des réactions émotionnelles dans des situations spécifiques

Action sur le cerveau

L’intérêt premier de ces techniques est que le cerveau ne fait pas de différence entre une action réellement vécue et une action vécue en imagerie. Si la visualisation est correctement réalisée, le cerveau va enregistrer les mouvements, les comportements, les réactions émotionnelles qui sont présentes dans la situation. Ceux-ci peuvent progressivement changer certains automatismes précédemment acquis.

Prenons l’exemple d’une phobie d’avion: en entraînant en visualisation certaines réactions de calme dans la situation problématique ( comme par exemple  visualiser le fait de pratiquer une respiration calme à l’arrivé de l’aéroport), la détente détente physique et mentale va progressivement être associée à l’aéroport. D’autre part, des comportements nouveaux peuvent être activés, comme par exemple la lecture d’un livre ou d’un magazine, discuter,faire les magasins, ou encore pratiquer la relaxation.

Autre exemple: les difficultés à s’endormir. En activant un rituel d’endormissement et un réflexe de détente dans le contexte de vie réelle de la personne, il est possible de favoriser l’induction du sommeil.

 

Techniques d’imagerie mentale: exemples

De nombreuses techniques peuvent alors être utilisées en fonction de l’objectif et de la situation de la personne, comme par exemple:

 

  • Les images ressources (relaxantes ou activant la confiance en soi,…)
  • Les ancrages: s’entraîner à associer un élément (ex: un mot ou un comportement) avec un état mental (confiance en soi, relaxation,…)
  • Les techniques d’exposition et de modification de comportement
  • Les techniques de modification de la réaction émotionnelle

On trouvera de nombreuses techniques de visualisation dans l’hypnose et la sophrologie.

Enfin, toutes ces techniques nécessitent un entrainement, et en dehors des images ressources, il est recommandé de consulter un spécialiste, en tout cas dans un premier temps.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *